43 % des électeurs ont choisi Monsieur Macron par défaut. 25% se sont abstenus de voter, 12 % ont déposé un bulletin de vote blanc ou nul. 37 % des électeurs ont donc refusé de choisir entre cinq années supplémentaires d’austérité, et la candidate du Front National : on n'avait pas vu ça depuis le second tour Pompidou-Poher en 1969 !

Les Français rejettent l'Europe de la Commission, mais c'est un Président mondialiste et ultra libéral qui vient d’être élu. Voici bien l'impasse démocratique de cette élection kidnappée par l'argent, et par les médias.

Les élections législatives des 11 et 18 juin vont déterminer le quinquennat qui s’annonce. Deux Français sur trois n’adhèrent pas à la guerre sociale que prépare Monsieur Macron. Et sans majorité parlementaire, il ne gouvernera pas à sa guise !

Soutenue par Jean-Luc Mélenchon, je vous propose de changer les règles du jeu.

Élue, je consacrerai mon énergie à concrétiser « L’Avenir en Commun » : sortir de l'urgence sociale, sortir de l'urgence écologique, les deux absents du scrutin du 7 mai.

Notre projet de gouvernement :

– Abroger la loi El Khomri

– Interdire les ordonnances et le recours à l'article 49.3

– Mettre en place la sécurité sociale intégrale

– Permettre à tous de se loger dignement

– Engager la transition écologique et sortir progressivement du nucléaire

– Bâtir la Paix.

Le 23 avril, 14 556 électrices et électeurs de la dixième circonscription de Seine-maritime ont choisi Jean-Luc Mélenchon : j'appelle aujourd'hui toutes ces personnes à nous rejoindre et à travailler avec moi sans retard. Inscrivez vous dans l'un des trois groupes d'appui de votre circonscription. Mobilisez vos proches, vos amis, vos collègues de travail. Adressez-moi vos doléances. Participez à nos réunions publiques :

– Vendredi 26 mai à Saint Saens

– Jeudi 1er juin à Yvetot

– Vendredi 9 juin à Saint Valery En Caux.

Ensemble, dès le 11 juin, choisissons notre majorité à l’Assemblée Nationale.

Anne Lecoq-Cherblanc