Violaine Girard enseigne la sociologie à l'université de rouen. 

Sa thèse publiée en 2009 est consacrée aux familles françaises qui vivent en milieu péri-urbain. 

"Le vote FN au village", publié en avril 2017, raconte comment la grande industrie s'est alliée à des barons politiques locaux et nationaux pour assécher les finances des collectivités et implanter des parcs industriels en offrant aux ouvriers la promotion sociale par l'accès au logement.

Viennent ensuite la respectabilité, puis le rapport à la politique et, finalement, une radicalisation et le vote pour le Front National.

Le Front National n'est donc pas une fatalité. Il est le produit de la consanguinité entre les lobbys de la grande industrie et les dirigeants politiques en charge de l'aménagement du territoire.

Anne Lecoq-Cherblanc mène campagne précisément en direction des électeurs du FN et des abstentionnistes qui sortent aigris des expériences des apprentis sorciers du développement de l'industrie à la campagne.

Le vote FN au village, Violaine Girard, éditions du croquant, avril 2017.