Madame, Monsieur, je me suis attelėe à la tâche de  représenter tous les Citoyens de la dixième circonscription de la Seine Maritime dans le parlement qui sera élu le 18 juin.

Moins d'un quart des électeurs de notre pays fait le choix du libéralisme porté par Emmanuel Macron, héritier désigné par François Hollande.

Alors, rien n'est joué dans notre pays !

Depuis mars 2016 je travaille avec 4000 autres personnes en France pour construire notre Avenir en Commun.

Le 23 avril, 15000 électeurs entre Caux et Bray choisissent la France Insoumise et Jean Luc Mélenchon.

Au terme de six mois d'une campagne hallucinante, le 11 juin, 5987 électeurs font  le choix de voter pour cet Avenir en Commun.

La France Insoumise ne participera pas au second tour dans notre circonscription. 

Mais il faut soutenir les 74 candidats Insoumis qui vont s'opposer à la monarchie présidentielle ou bien au Front National. Parfois même aux derniers apparatchiks du PS, comme dans cette circonscription du vingtième arrondissement de Paris où Mehdi Kemoune reçoit le soutien des communistes contre Georges Pau Langevin, dissidente macronniste de la première heure. 

Utilisons la plateforme téléphonique fiphone pour réveiller nos proches, nos amis qui résident dans ces villages et dans ces quartiers. Ils peuvent grossir les rangs des parlementaires Insoumis.

Pour utiliser la plateforme fiphone, c'est ici : 

https://fiphone.fr/ng/ 

Quant à nous, poursuivons la préparation de la sixième République.

Entre Caux et Bray.

Anne Lecoq-Cherblanc