Le fascisme est né en France à la fin du XIXe siècle, avec le boulangisme et l’affaire Dreyfus.

C’est ensuite qu’il s’est étendu sous la forme du fascisme populaire et populiste, en Allemagne, en Italie, et en Espagne.

Aujourd’hui, il déborde dans plusieurs pays européens.

Les trois droites de René Rémond – légitimiste, orléaniste et bonapartiste- ont vécu : la quatrième droite est bien celle-ci, née en France, une droite qui collabore aujourd’hui sans arrière-pensée avec ultralibéralisme et qui n’a rien à voir avec la pensée démocrate et libérale des Lumières.

Autrement dit, le spectre du malheur n’est pas éloigné.

Non-dits dans l’histoire de France ?

L’historien Zeev Sterhell s’explique.

https://youtu.be/kyQzd2gFNhU

Partager